L’association

Historique

des épiceries sociales et solidaires

Dans les années 1990, face à un chômage et à une précarisation de l’emploi croissants, les acteurs de l’aide alimentaire se retrouvent confrontés à de nouvelles problématiques. Au regard d’une massification et d’une diversification de la pauvreté, il est nécessaire de proposer une alternative en complément de l’aide alimentaire d’urgence.

L’émergence des épiceries sociales ou solidaires à Toulouse s’est ainsi faite sur le constat d’associations qui distribuaient des colis alimentaires.

Les épiceries sociales et solidaires s’inscrivent dans une démarche d’ économie sociale et solidaire, en ce qu’elles répondent à un besoin sur un territoire donné, à une demande sociale, et qu’elles s’organisent selon un modèle collégial (structures associatives).

 

Les principes de ce dispositif se fondent sur une volonté de sortir de l’assistanat, et d’accompagner plus globalement les personnes dans leurs projets de vie, dans une démarche d’insertion.

Le GESMIP

Groupement des Épiceries Sociales et Solidaires de Midi-Pyrénées

En 2009, sous l’impulsion de la Mairie de Toulouse, un pôle des épiceries solidaires se réunissait. Motivé par le besoin de travailler en réseau et d’aborder ensemble des problématiques communes, deux groupes de réflexion étaient constitués. L’un portant sur la reconnaissance et la visibilité des épiceries, l’autre sur l’approvisionnement et la logistique.

 

Fruit du travail du premier groupe, le GESMIP était créé en 2011 par 7 structures. Outre le fait d’assurer une meilleure communication du concept d’épicerie solidaire auprès des partenaires institutionnels et autres  , le groupement a permis de favoriser l’émergence de nouveaux circuits d’approvisionnement en produits de qualité , d’accompagner les épiceries vers une pérennisation et un équilibre de leur modèle économique reposant sur une mixité de financements et de ressources ainsi que d’accueillir, d’orienter et d’accompagner les porteurs de projets d’ESS.

 

Pour illustrer ce dynamisme et en particulier sur les deux dernières années, cela représente un total de 17 actions spécifiques très diverses, allant de l’aide au développement, au soutien à la restructuration, ainsi qu’à la création d’épiceries ou de groupement régional d’épiceries. Ces missions très diverses ont été assurées principalement par le bureau du GESMIP, aujourd’hui membre actif du Parcours Adress  et du CODEV ainsi que prestataire DLA.

Aujourd’hui

en Occitanie

Le groupement compte 23 structures adhérentes représentant 27 points de distribution sur la Haute-Garonne, l’Ariège, le Tarn, le Tarn et Garonne, l’Hérault et le Lot et Garonne.

 

Des contacts privilégiés sont noués avec d’autres réseaux comme le GESRA (Groupement des épiceries sociales de Rhône-Alpes) mais aussi des épiceries du Languedoc Roussillon, préfigurant la nouvelle région Occitanie.

 

Ces épiceries accueillent chaque semaine environ 5000 familles et distribuent plus de 45 tonnes de produits alimentaires, d’hygiène et de santé. Soit près de 13 500 personnes servies grâce à l’action de 339 bénévoles et de 86 salarié(e)s.

0
Foyers inscrits
0
usagers
0
Bénévoles
0
Salarié(e)s
0
Plateformes d'approvisionnement
(1 déjà créée et 4 en projet : dans le Tarn, le Lot et Garonne, l’Ariège et l’Hérault )